Pascale Lavache Signature

Mon blogue / My Blog

Le ventre à l'air!


Cette soirée-là, je suis arrivée chez ma copine, un sac de vêtements à la main. Je venais de faire quelques emplettes, et j’avais osé sortir de ma zone de confort : j’avais acheté non pas 1, mais 2 «crop top ». En arrivant chez elle, je fais un mannequin de moi-même en paradant devant elle pour être sûre d’avoir son approbation. Elle me dit sans hésiter : «c’est ton plus beau #OOTD de l’année! ». Donc sans attendre plus longtemps, je prends mon courage à deux mains et je me décide finalement. Laissons paraître bourrelets et vergetures.

En me rendant à la soirée, où tous allaient être sur leur 36, je me suis remise en question à chaque kilomètre qui me rapprochait de l’endroit. Ils allaient tous les voir, voir mes imperfections, mes peurs, mes insécurités, qui alimentaient mon esprit depuis la maison. Ils vont me juger, me dévisager, me regarder de haut. Aurais-je le courage d’assumer ces regards quand je n’arrivais même pas à être complètement convaincue moi-même!

Qui suis-je pour porter un top bedaine? Quelle audace!

Mais voyons, je me prenais pour Beyoncé!?!?!? (des fois oui, Hihi)

J’allais me mettre dans un état de vulnérabilité jusqu’à présent jamais vécu, en donnant à tous ces étrangers le droit de me critiquer. Même si je ne laissais paraître qu’un minuscule bout de peau, je me sentais complètement nue.

Mais qu’est-ce que j’avais à prouver, et à qui? À ces étrangers qui me regarderont tantôt par dégout, tantôt par envie possiblement? Ou peut-être seulement qu’à moi-même. Me prouver que moi aussi j’avais le droit de me trouver jolie et « trendy », en portant ce morceau de vêtement jusque-là interdit aux femmes rondes.

Alors je me décide à affronter les regards, le ventre à l’air!

Mais dès mon arrivé à ladite soirée, je me dirige directement vers la salle de bain presque en courant, j’amène avec moi ma clique de filles, et on se plante devant le miroir. Ne sachant plus quoi faire je me regarde… trop tard pour me changer, trop tard pour reculer. Malgré toute cette confiance que j’avais bâtit durant le trajet, j’avais besoin d’un dernier « OK ».

Et quelle ne fut pas ma surprise quand, un après l’autre, ce sont que des compliments que je recevais! WOW!

Je venais non seulement de briser ma propre barrière, mais inconsciemment, je l’avais fait aussi pour plusieurs autres! À la fin de la soirée, j’avais tout plein de belles photos à mettre sur FB et IG !

Quelques mois plus tard, une amie m’a confié qu’en me voyant, ça lui avait donné le courage d’en porter un elle aussi, un TOP BEDAINE! Ce qui est drôle dans l’histoire, c’est que je la trouve si parfaite : le corps svelte, grande et élancée, et le derrière bien galbé! Parfaite je vous dis!

Aujourd’hui, cette même amie ne porte pas seulement le crop top, je l’ai même vu en bikini! Si ce n’est pas du progrès!

La vraie beauté réside dans la somme de tes imperfections et non pas dans ta capacité à pouvoir les masquer.

Alors ose ma chérie, ose!


jumpsuit 1_edited
DSC_0379_resized
DSC_0552_resized
DSC_0640_resized_edited

© 2016 Pascale Lavache. All Rights Reserved.

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon